#Paris Plages … vaste programme … électoral mais « pas que »

Crédit : Kiblind Agence X Jean-Michel Tixier

Paris Plages, qui fête ses 20 ans sans tambours ni trompettes (2021 n’est pas une année électorale), était une assez jolie idée, et s’avère plutôt une bonne action municipale.

Ce qu’il faut en savoir pour briller un peu plus que le lecteur du Monde lambda à la terrasse de Sennequier et dans les dîners parisiens en ville ou aux festivals d’été : https://metropolitiques.eu/Sous-les-paves-Paris-Plages.html

Le mode d’emploi pour cet été, même si franchement l’air du temps n’incite guère plus à aller regarder les tristussoporifiques JO de Tokyo à la fan zone du Trocadéro, qu’à se précipiter essayer de choper un mélanome entre deux orages à la Villette, ou à foncer sur les quais avec ou sans Pass s’entre-postillonner du variant indien ou autre de virus chinois les uns les autres : https://www.paris.fr/pages/paris-plages-revient-avec-du-nouveau-18155

Et pour amateurs de café en français de bord de Seine canal nopunctuation https://renaudfavier.com/2014/08/07/non-non-il-ne-pleut-pas-on-va-a-paris-plages-cette-fois/

… et en version courte parce qu’on n’a pas seulement que ça à glandouiller même en été https://surlepouceparis.wordpress.com/2014/07/23/le-debut-de-saison-de-paris-plages-est-carrement-soporifique/

… ou en angliche sauce cafédumatinàParis https://bestcoffeeinparis.wordpress.com/tag/paris-plages/

Mais revenons à nos … plages de Paris.

Lointain écho aux congés payés de 1936, Paris Plages est petite réussite durable, même s’il n’y a pas grand prodige à ne pas avoir raté ce que n’importe quelle ville de banlieue ou province réussit en plantant quelques parasols sur un quai, et ce n’est pas (encore) un fiasco opérationnel sous respiration bureaucratique artificielle comme tout ce qui tourne autour du vélo dans la tête des dignitaires municipaux, ni une inquiétante folie des grandeurs du style des JO si follement désirés par les égos parigots.

Et le truc n’est même pas ruineux pour le tribuable parigot, une fois n’est pas coutume dans la capitale du Gabegistan social-démagogique, et pas plus instrumentalisé électoralement que n’importe quelle action de n’importe quelle municipalité, même si l’abandon médiatisé de l’ensablement des quelques coins de vraie-fausse plage était un cadeau à la radicalité écolotartuffe, et si le public ciblé n’est pas du genre vacances en Bretagne en maison de famille ou été au chalet à Chamonix.

Bref, les gens qui ont inventé Paris Plages, et ceux qui l’ont fait évoluer plutôt dans le, et avec bon sens, méritent plutôt des éloges, sinon une médaille républicaine à la prochaine distribution.

Mais au fait, qui sont les parents ?

Delanoë alors à peine élu a certainement coupé le ruban de la 1ère édition en 2002, et un certain nombre de politburistes, salariés et partenaires de la ville de Paris sont à féliciter pour avoir bien élevé le « bébé » et réussi à offrir la baignade dans la Seine promise longtemps avant par feu Jacques Chirac époque mairie de Paris, mais la vérité est sûrement aussi ailleurs, le projet ayant vraisemblablement été lancé sous Tibéri, et probablement inspiré de réalisations et expérimentations préalables ailleurs en France ou orbi.

Ce serait bien, pour les 21 ans de Paris Plages, de pouvoir organiser une sorte de fête de famille avec tous les gens et institutions ayant contribué à cette incontestable réussite … ça m’étonnerait que l’agence de publicité de Madame Hidalgo ne soit pas déjà au travail sur la chose, même si l’élection présidentielle aura en principe lieu avant l’ouverture de Paris Plages 2022, mais si ce n’est pas le cas, il est urgent de mettre quelques stagiaires sur le coup … yakafokon faire un Paris Plages éphémère pour Pâques avec un pince-fesses VIP (Very Important Paris) international sauce petits fours et champagne à volonté, sourires photogéniques pour tous, et bien entendu, blabla écolocialiste, inclusicollectiviste, attractif mais à mission, touçatoussa.

RF – 24 juillet 2021

Ps : plus besoin de se faire gratter les naseaux pour aller (essayer de) pêcho à Paris Plages, the place to go now si vous avez un Pass et pas peur de quelques gouttes de pluie d’été, foncez (mais si j’étais vous, je sortirais quand même couvert et pas seulement sur le nez, avec les paquets de virus et autres pénibleries qui rôdent …) ! https://renaudfavier.com/2014/07/11/the-place-to-go-pour-pecho-cet-ete-cest-les-quais-de-seine-a-paris/amp/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s